L'ILOI fête ses 20 ans



Premier temps -

L’iloi a convié Simon Rouby, réalisateur, Julien Lilti scénariste et Arnauld Boulard, producteur associé pour présenter ‘ADAMA’, le premier long métrage de film d’animation entièrement conçu sur le territoire réunionnais, dans les studios « Pipangaï » et comme chef animateur Grégory Naud, formé à l’Iloi. Cette présentation s’inscrit comme acte inaugural d’une célébration à vingt temps pour fêter les vingt ans de l’Iloi.

Temps des rencontres

L’idée du film est née d’une série de rencontres. Il y tout d’abord celle du scénariste Julien Lilti avec Tierno petit fils de Abdoulaye N'Diaye dernier tirailleur sénégalais mort à 104 ans à la veille du jour de accession au rang de la Légion d’honneur. Puis la rencontre entre Julien et de Simon Rouby ancien étudiant en animation à l’Ecole des Gobelins et ensuite Arnaud qui a occupé la fonction de producteur exécutif chez Mac Guff et sur le film d’animation « Moi moche et méchant ». Entretemps l’idée avait mûri. Il restait à trouver un lieu pour enclencher la production. La Réunion « terre de talents » a été volontaire pour les accompagner dans cette aventure d’autant plus qu’il existe un vivier d’animateurs issu des formations de l’Iloi, un studio d’animation qui est « Pipangaï » et une volonté de la Région Réunion de développer la fili ère audiovisuel.

L’histoire

« Adama » raconte la Grande Guerre (1914-1918) à travers le regard d’un enfant. C’est le parti pris qui a justifié le choix de la technique cinématographique à savoir l’animation. L’histoire est celle d’un petit garçon africain qui part à la recherche de son frère de enrôlé dans l’armée française. Elle est séquencée en trois temps : l’enfance d’Adama dans son village, sa traversée au-delà des falaises de son village et la guerre en Europe.

Approche techniques et artistiques

L’univers graphique est un subtil mélange de techniques d’animation 3D, de décor et de personnages en 2D. Dans la première partie, les décors sont de style aquarellé. Pour traduire l’ambiance chaotique et d’horreur de la guerre, les animateurs ont utilisé la rotoscopie et de la limaille de fer et une aimant pour ainsi produire des effets visuels uniques.

L’expérience

Adama est un film à petit budget à comparer à une production classique et mérite donc une gestion sans erreur. Une cinquantaine de personnes sont mobilisées sur cette production. Parmi elles ont retrouve des étudiants formés l’Iloi, notamment Grégory Naud riche de son expérience australien chez « Animal Logic ». (happy feet, LEGO® Movie). « Il y aura un avant Adama et un après Adama », selon Alain Séraphine qui a toujours agi à faire de de la Réunion une terre de création et de production audiovisuelle et de nouveaux médias. La date de fin de production d’Adama est prévue au mois de mars 2015. Il sera présenté au Festival d’Annecy en juin 2015. Le film sortira en salle en Octobre 2015.IMG_6893IMG_6908IMG_6942IMG_6933IMG_6900IMG_6902